Quelles plantes pour aider à dormir ?

plantesDes difficultés à vous endormir ? Des réveils nocturnes ? Tour d’horizon détaillé et complet de toutes les possibilités en phytothérapie et plus.

Les 8 plantes incontournables

Les 4 plantes les plus connues : passiflore, valériane, aubépine et houblon diffèrent peu. Elles ont toutes les quatre une action sédative : C’est à dire favoriser la détente au niveau du système nerveux et par conséquent améliorer le sommeil.

Les voici en détails :

1- La passiflore :

passion-fruit-450422_1280

Cette élégante liane doit son nom à la forme curieuse de ses organes floraux. Elle donne le fameux « fruit de la passion ». L’extrait de passiflore apaise, calme et favorise la détente musculaire. Bien tolérée, les enfants comme les adultes peuvent l’utiliser à raison d’une gélule le soir avec un verre d’eau chez l’enfant de 6 à 15 ans et pour l’adulte : une gélule au dîner puis une autre au coucher.

2- La valériane :

valerian-413021_1280

De taille élevée (jusqu’à deux mètres), la valériane officinale se reconnaît à ses couronnes de fleurs roses. Pline l’Ancien, naturaliste romain, la recommandait comme décontractant, elle est aujourd’hui considérée comme un excellent tranquillisant végétal. Conseil d’utilisation : deux gélules le soir avec un verre d’eau. Réservé à l’adulte.

3- L’aubépine :

Parfois appelée « épine blanche » c’est un arbrisseau épineux qui peut vivre plusieurs centaines d’années. La floraison neigeuse de l’Aubépine, célébrée par les poètes de la Renaissance, symbolise l’arrivée du printemps. Elle est utilisée pour atténuer les troubles liés à la nervosité : irritabilité, émotivité excessive et contribue ainsi à prévenir les troubles du sommeil. Pour l’utilisation :

– chez l’enfant de 6 à 15 ans, une gélule le soir avec un verre d’eau.

– chez l’adulte : une gélule matin et soir avec un verre d’eau.

4- Le houblon : Le rééquilibrant féminin

C’est une plante aromatique qui affectionne les sous-bois bien ombragés. Ces feuilles ressemblent vaguement à celles de la vigne, ce qui lui a donné le nom de « vigne du Nord ». Le remplissage des taies d’oreiller pour favoriser le sommeil est un usage courant dans les pays producteurs. Le houblon atténue les troubles nerveux et les problèmes de sommeil qui surviennent lors des règles et de la ménopause. Pour l’adulte : une gélule midi et soir avec un verre d’eau.

Attention : le houblon possède une activité œstrogénique (hormone sexuelle féminine), il est donc contre indiqué chez les femmes ayant des antécédents de cancer du sein ou des ovaires, ainsi que chez la femme enceinte évidemment.

+++ Le houblon renforce l’action de la valériane, l’association des deux plantes donne de bons résultats.

 Voici un exemple de produit de qualité de chez Vogel :

complexe-sommeil-50-ml-avogel_791-1L’association sommeil (50% de valériane et 50% de houblon)

→ Diluer 10 à 20 gouttes, une à deux fois par jour dans de l’eau.

Passons maintenant aux plantes moins connues mais tout aussi utiles :

5- L’eschscholtzia : La plante contre les réveils nocturnes

Appelée « pavot de Californie » d’où elle est originaire, c’est une plante qui égaye les jardins par sa couleur orangée. (photo) L’eschscholtzia a pour effet de calmer les spasmes, favorisant ainsi la détente nerveuse et musculaire au cours de la nuit. Son utilisation est en général deux gélules le soir avec un verre d’eau. Réservé à l’adulte.

6- Le coquelicot : Le calmant des enfants et des personnes âgées

ornamental-poppies-139412_1280C’est aussi un pavot, il possède donc des propriétés calmantes et narcotiques utiles contre les troubles du sommeil, la nervosité, l’anxiété et l’émotivité. En infusion, vous pouvez en prendre deux tasses par jour pour un adulte, une tasse le soir pour un enfant.

7- Le millepertuis : La plante pour les dépressions légères et transitoires

st-johns-wort-267100_1280

Il fait partie des herbes « magiques » dont la cueillette devait s’accomplir au moment de la Saint Jean. Ses fleurs jaunes soleil entrent dans la composition d’onguents contre les brûlures. Les essais cliniques ont mis en évidence son intérêt dans le soulagement des manifestations passagères d’humeur dépressive : lassitude, désintérêt, anxiété, troubles du sommeil. Utilisation : trois gélules par jour avec de l’eau, réservé à l’adulte.

Attention il y a des risques de contre indication et d’interactions médicamenteuses : demandez conseil à votre médecin avant utilisation.

8- Le rhodiola : Plante adaptogène qui permet un équilibre émotionnel et physique

→ Que sont les adaptogènes ?

L’adaptation au stress se traduit par la capacité de l’organisme à réagir à un agent stressant, sans déclencher de réaction hormonale. Les plantes adaptogènes (Maca, Ginseng, Rhodiola…) augmentent la résistance du corps face aux agents stressants. Elles ont une action régulatrice sur l’organisme, sans stimuler à l’excès ni freiner ses fonctions normales, et procurent un effet général tonifiant.

Le rhodiola pousse à des altitudes élevées allant de 2500 à 4500 mètres. Au Tibet, elle est consommée par les moines pour augmenter leur concentration, leur « puissance spirituelle » et leur résistance physique. Le rhodiola permet aux personnes anxieuses ou stressées de trouver un apaisement. Il est conseillée à raison de de maximum deux gélules par jour, réservé aux adultes. A prendre le matin et le midi, car comme toute plante adaptogène, elle peut susciter agitation et du coup gêner le sommeil.

⇒ Vous trouverez ces plantes dans les pharmacies, parapharmacies ou magasins bio. Vous aurez la plante à l’unité, mais aussi des mélanges d’au moins deux de ces plantes pour avoir une action renforcée.

Attention, ces plantes sont déconseillées aux femmes enceintes et allaitantes.

Les deux bourgeons en Gemmothérapie

 Il existe un complexe de bourgeons spécifiques au sommeil. Il est composé :

-du bourgeon de Tilleul

Connu pour son action calmante et indiqué pour les insomnies, surtout pour les enfants. C’est un draineur remarquable du système nerveux, il contribue à favoriser le sommeil mais aussi à en augmenter la durée.

– du bourgeon de Figuier

Arbre sacré dans l’Antiquité, il agit en profondeur sur notre système endocrinien contribuant ainsi à la régulation de bon nombre de problèmes. Au niveau nerveux, son action calmante est remarquable : il facilite considérablement le sommeil et en améliore la qualité (notamment en stimulant les rêves !)

Noctigem_15_ml_4e8b20574626d

Ce complexe appelé Noctigem :

→ favorise l’endormissement

→ calme les angoisses et l’excès de pensées

→ idéal pour les enfants difficiles

→ augmente la qualité du sommeil

→ pas d’accoutumance

Pour son utilisation tout est indiqué sur le flacon, ce sont des gouttes à prendre le soir.

Un acide aminé : le L-Tryptophane

C’est un précurseur naturel de la sérotonine, substance essentielle à l’endormissement et à une bonne qualité de sommeil. Le L-Tryptophane est obtenu grâce à des levures mises en fermentation sur des substrats végétaux. C’est un acide aminé que le corps ne sait pas fabriquer, mais que vous pouvez retrouver dans : la viande, le poisson, les œufs, les produits laitiers et les fruits secs. Il est fragile et est détruit par une cuisson trop prolongée ou une chaleur trop élevée. Une complémentation est possible en gélules pour un dosage journalier allant de 100 à 200 mg à prendre le soir.

Et enfin  : les huiles essentielles ! (HE)

– Le réflexe : la marjolaine

Posez une goutte sur le plexus solaire et massez le soir au coucher.

Vous pouvez aussi utiliser la lavande vraie ou le petit grain bigarade.

–  En diffusion :

♦ HE mandarine

♦ HE ravintsara

♦ HE petit grain bigarade

Diffusez ce mélange de quelques gouttes pour chaque HE, pendant 15 minutes une heure avant d’aller dormir.

– En bain :

Dans un bain chaud déjà coulé, versez 4 gouttes de chaque :

♦ HE oranger

♦ HE mandarine

♦ HE bergamote

♦ HE basilic

♦ base pour bain : une cuillère à soupe

Plongez-vous 20 minutes dans ce bain chaud, puis allez directement vous coucher sans vous rincer.

bath-465577_1280

Petits rappels

•Évitez au maximum les somnifères, à moins d’avoir tout essayé. Mais sachez qu’ils ne sont pas dénués d’effets secondaires (dont l’accoutumance) et qu’en plus, en écourtant certaines phases du cycle du sommeil, ils ne permettent pas d’avoir un sommeil de qualité.

•Le soir mangez léger et évitez les excitants (thé, café, alcool, soda…), la viande rouge et la charcuterie.

•Ne vous couchez pas juste après le dîner. Dans l’idéal c’est deux heures plus tard.

•Laissez vos soucis derrière la porte de la chambre : le lit sert à dormir ou à faire l’amour, pas à régler ses comptes, ni à regarder la télé.

•La chambre ne doit pas être surchauffée, 18°C c’est parfait.

⇒ Il existe beaucoup d’insomnies. Ces conseils peuvent vous aider mais ne font pas tout. Galères au travail ? A la maison ? Questions existentielles ? Chagrin d’amour ? … Il va falloir que vous fassiez quelque chose.

Sur ce, je vous souhaite de passer une excellente nuit ! 🙂

baby-22194_1280

Sources : Herbalgem, Ma bibles des Huiles Essentielles de Danièle Festy, Superdiet, Vit all+, Guide de poche de phytothérapie de Caroline Gayet.
Rendez-vous sur Hellocoton !
Vous avez apprécié cet article ? Faîtes le savoir !
Tweet about this on TwitterShare on Facebook