Biodisponibilité et peau ?

La biodisponibilité vous connaissez ? On en parle très peu et pourtant c’est primordial pour la nutrition et l’hydratation de notre peau. Et même plus en général, pour une bonne santé.

La biodisponibilité se définit comme étant la part de nutriments (vitamines, minéraux, anti-oxydants…) venant d’un aliment, dont notre corps arrive a assimiler réellement. Et ainsi redistribuer ces nutriments à nos organes dont la peau.

La biodisponibilité est valable également dans le domaine médical, on entend par là : la vitesse et la quantité de médicament qui arrive dans le sang.

La biodisponibilité des aliments est évidemment variable, il y a deux grands facteurs principaux :

1- L’aliment en lui-même

En effet un aliment frais venant du marché aura une biodisponibilité différente d’un aliment surgelé, cuit, en conserve ou encore passé au micro-ondes. On le sait le micro-ondes détruit et modifie les nutriments (étude sur les micro-ondes : Sciences et avenir n°715 paru le 1er septembre 2006. Pages 38-39, « Le micro-ondes » de Priscilla Tremblais).

Les cuissons en général font perdre des nutriments d’où une baisse de biodisponibilité des aliments cuits. Parfois tout de même, la cuisson augmente la biodisponibilité d’un aliment, notamment pour les tomates avec le lycopène.

Préférez des aliments frais et peu cuits pour avoir le maximum de nutriments : vitamines, minéraux, anti-oxydants… qui vont être réellement assimilés par votre corps. Et qui sont les garants d’une belle peau et d’une bonne santé.

biodisponibilité

2- L’état de la personne

L’assimilation des nutriments dépend de l’âge de la personne, de son état hormonal (grossesse, ménopause) mais surtout de l’état de ses intestins. En effet, des intestins encombrés et inflammés, vont diminuer fortement l’assimilation des nutriments et leur redistribution à nos organes. Il convient donc d’y faire très attention et d’entamer des démarches pour avoir un intestin fonctionnant correctement (ce qui signifie avoir aucun problème de digestion et un transit régulier).

90% des glucides, protides et matières grasses que nous ingérons sont assimilés par notre corps. Or pour les nutriments c’est très variable et souvent très peu, parfois même il n’y a aucune assimilation car la personne à un système digestif trop abîmé ou inflammé. Ce qui peut amener à un état de déminéralisation général.

Et les compléments alimentaires alors ?

Les compléments alimentaires sont plus ou moins biodisponibles selon les produits et les marques. Globalement un élément seul est à éviter car les nutriments sont en relations les uns les autres : lorsque vous mangez un fruit il contient plusieurs nutriments qui vont être en interdépendants et augmentent alors la biodisponibilité de chacun. Dans un comprimé de vitamine C par exemple, il n’y pas d’autres minéraux pour aider à son assimilation.

De plus, les compléments alimentaires ne sont pas frais, ils sont fabriqués plusieurs mois avant qu’ils se retrouvent chez vous. Il y a une perte des éléments vivants biodisponibles. Voici un dossier avec les études sur les compléments alimentaires, leurs intérêts et limites.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Vous avez apprécié cet article ? Faîtes le savoir !
Tweet about this on TwitterShare on Facebook
, ,