Argiles : un monde de couleurs et de bienfaits

L’argile est une source naturelle de minéraux et oligo éléments (tels la silice, le calcium, le magnésium, le fer, le zinc…) Il existe différentes couleurs d’argiles, qui proviennent de la variation des oxydes de fer (limonite) qu’elle contient. Toutes les argiles sont absorbantes des toxines.

Voici donc les différentes argiles avec leurs spécificités :

Argile blanche (ou kaolin) : Douce,contenant beaucoup de silice, adaptée aux peaux sèches et sensibles. Elle est par ailleurs une excellente remplaçante du talc pour les érythèmes fessiers des bébés.

Argile bleue : coup d’éclat, pour les peaux normales.

Argile jaune : stimulante, augmente l’oxygénation cellulaire pour toutes les peaux !

Argile rose : pour les peaux sensibles et fragiles, adoucissante.

Argile rouge : améliore la circulation sanguine pour toutes les peaux !

Argile violette : très douce mais peu minéralisée, elle s’utilise pour tous types de peaux.

Argile verte : peaux grasses, mixtes et normales, absorbe l’excès de sébum et revitalise, aide à la régénération. Anti-inflammatoire : elle peut s’utiliser en masque, en cataplasme ou en enveloppement.

Elle peut également se boire pour une action détoxifiante et purifiante du sang. En interne, elle forme un pansement gastrique, elle apporte des minéraux donc évite les carences, elle guérit les diarrhées.

Quelques précautions : boire de l’eau suffisamment lors d’une cure d’argile, éviter de prendre des médicaments 2 heures avant ou après l’ingestion de l’argile, ne pas faire de longues cures dans le cas d’une bonne santé (préférez des cures de 3 semaines).

Sur une blessure elle a une action anti-bactérienne et cicatrisante, Jade Allègre est une référence pour cette utilisation. L’argile verte a donc de nombreuses utilisations : rhumes, fatigue, hémorroïdes, douleurs rhumatismales, entorses…

Le rhassoul : argile originaire du Maroc, qui absorbe aussi l’excès de sébum en respectant notre peau et nos glandes sébacées (productrices de sébum dès qu’elles se sentent agressées) Elle est très douce et peut s’utiliser comme gel douche et/ou shampooing car au contact de l’eau elle gonfle et forme une pâte. Pour toutes les peaux sauf sèches.

Quelques précisions :
  1. Avant tout, pour en faire des masques vous pouvez mélangez l’argile avec un hydrolat (à la place de l’eau), de l’huile végétale et rajouter des huiles essentielles (si vous les supportez). Cela fera un soin vraiment actif et puissant.
  2. Pour faire vos mélanges utilisez un ustensile en bois, surtout pas de métal sinon ça dénature l’argile. Pareil pour le récipient du mélange.
  3. Ne jamais laisser sécher l’argile durant votre masque, sinon vous asséchez votre peau qui se sentant agressée, va reproduire encore plus de sébum dans les heures suivant le masque. Votre peau risque aussi de tirailler. Donc pour éviter cet asséchement et cette déshydratation, soit mélangez l’argile à une huile, soit ré humidifiez l’argile tout au long de la pose de votre masque.
 argiles

En plus des différentes couleurs d’argiles, il y a aussi différentes familles :

  • Le kaolin ou l’argile blanche, est l’argile la moins active car elle contient très peu d’acides ferriques.
  • Le rassoul (ou ghassoul) est une argile issue de la glaise volcanique qui contient des saponifères lui donnant la propriété lavante vue au dessus.
  • L’argile illite (très courante en France), contient beaucoup de calcium et peu de magnésium. Elle a un pouvoir absorbant puissant (idéal pour les peaux grasses) et se décline en rouge, vert et jaune.
  • L’argile montmorillonite venant de Montmorillon (dans la Vienne), est très riche en minéraux : principalement magnésium, zinc mais aussi de la silice. Elle est donc régénérante et se trouve dans toutes les couleurs.
Rendez-vous sur Hellocoton !
Vous avez apprécié cet article ? Faîtes le savoir !
Tweet about this on TwitterShare on Facebook
,